Nos sites web
Items filtered by date: mercredi, 23 novembre 2016 - Université des Frère Mentouri Constantine

En mai dernier, un travail de thèse de doctorat consacré à l’utilisation des plasmas dans la stérilisation, mené à l’université Frères Mentouri de Constantine, a été primé par le Forum des chefs d’entreprise (FCE) en recevant le premier prix de la meilleure thèse de doctorat ayant un impact/intérêt avéré pour le monde socioéconomique national.

«Des travaux s’intéressant au développement de sources plasmas en vue de leur utilisation dans divers domaines des biotechnologies en général et du biomédical en particulier sont également menés dans cette université et mettent en exergue les compétences de spécialistes en technologie des plasmas et en électronique et celles de spécialistes en biologie», a-t-on appris auprès du recteur, le Pr Abdelhamid Djekoun.

En Algérie, des travaux de recherche en plasma médical commencent à peine à voir le jour. Mais les perspectives pourraient être prometteuses, puisque les compétences existent pour peu qu’elles soient soutenues. «Pour que ces travaux gagnent en importance, en maturité et en efficacité, il est impératif que des acteurs scientifiques du monde médical s’y impliquent sereinement et que la tutelle, les pouvoirs publics et le monde socioéconomique national accompagnent et appuient les équipes qui y travaillent, et ce, pour le développement en Algérie de cette nouvelle et prometteuse thématique qui, sans doute, est amenée, dans un futur très proche, à révolutionner certaines pratiques médicales», précise notre interlocuteur.

En sciences physiques, «le mot plasma désigne un gaz partiellement ionisé, globalement neutre du point de vue électrique et composé d’électrons, d’ions, de fragments moléculaires, de radicaux, d’atomes et molécules excités et neutres, tout en émettant souvent des radiations UV et visibles». Les chercheurs précisent : «Les plasmas de laboratoires sont le plus souvent créés par des excitations électriques et suivant leur degré d’ionisation, on les classifie en plasmas thermiques (degré d’ionisation élevé et sont source de chaleur importante), et plasmas froids (degré d’ionisation faible et leur température reste proche de celle de l’ambiante).»

Le terme plasma n’est pas inconnu du grand public. Qui n’a entendu parler de l’écran plasma ? Ce vocable a été vulgarisé «au début des années 2000 à travers la commercialisation des premiers téléviseurs à écran plasma. Les plasmas électriques sont en réalité utilisés depuis plusieurs décennies dans divers domaines technologiques de pointe, tels que la microélectronique, l’optique et la métallurgie», nous-a-t-on rappelé.

A contrario, dans le domaine médical, «les plasmas thermiques sont utilisés depuis longtemps dans l’électro-cautérisation et comme bistouri électrique». Mais ce procédé peut induire des contraintes, selon les spécialistes : «Les hautes températures que génère ce type de plasma constitue un handicap pour leur trouver d’autres applications dans ce domaine. Très récemment, un intérêt particulier s’est porté sur l’utilisation des plasmas froids dans le monde de la santé.

Créés dans l’air atmosphérique ou dans certains gaz appropriés, de tels plasmas recèlent de multiples espèces chargées (électrons et ions) et/ou hautement réactives qui réagissent avec certains constituants des cellules biologiques, amenant à leur désactivation et/ou leur destruction en des temps très courts et à des températures proches de l’ambiante, sans aucun apport de produits chimiques», a indiqué le Pr Djekoun. Durant cette dernière décennie, d’intenses activités de recherche ont été menées dans ce contexte.

Résultat, il y a eu l’émergence d’une nouvelle thématique de recherche scientifique appelée «plasma médecine» qui englobe les travaux de recherches entrepris sur les procédés plasmas destinés à la stérilisation et sur ceux destinés à la thérapie médicale. En parallèle à ces travaux, les publications scientifiques spécialisées et dédiées entièrement à cette nouvelle thématique ont vu le jour. Leur corollaire, les rencontres internationales ainsi que des workshops qui lui sont partiellement ou complètement consacrés ont lieu annuellement en Europe, aux Etats-Unis ou encore en Asie.

UN AMI DE L’ENVIRONNEMENT

Dans le domaine de la stérilisation, «les plasmas froids devraient permettre a priori la destruction de tout micro-organisme vivant, tel que les bactéries et les prions, tout en présentant plusieurs avantages en comparaison avec les procédés de stérilisation traditionnelles faisant appel aux solutions chimiques hautement toxiques, aux hautes températures ou aux radiations ionisantes dangereuses pour le manipulateur.

En effet, les plasmas froids sont compatibles avec la plupart des matériaux entrant dans la fabrication d’instruments et de dispositifs médicaux (notamment les dispositifs à base de matériaux thermosensibles), ils ne présentent pas de dangers particuliers pour le manipulateur et n’utilisent et ne rejettent quasiment pas de produits chimiques dans l’atmosphère, les rendant respectueux et ami de l’environnement».

«En thérapie médicale, la plupart des travaux de recherche menés sur l’utilisation des plasmas froids concernent la détermination de leurs potentialités curatives en cancérologie, en hématologie et en odontologie ou dentisterie. De nombreux travaux de recherche sont actuellement menés dans les plus prestigieuses universités pour le développement de nouvelles sources de plasmas froids plus adaptées aux applications dans ces spécialités de la médecine», a expliqué le premier responsable de l’université.

Et d’insister sur l’implication dans ses recherches de haute volée de la tutelle, des pouvoirs publics et du secteur économique : «Pour que ces recherches aboutissent à des résultats, voire applications probantes, la tutelle, les communautés scientifique et médicale ainsi que les pouvoirs publics et économiques sont appelés à s’y impliquer sereinement et à appuyer les équipes de recherche pour que cette nouvelle thématique, à moyen terme, puisse révolutionner certains procédés dans le monde médical.»

Naima Djekhar
Published in La Revue de Presse

Projet SATELIT

Projets Num Doc (Online)

Plateforme Nationale Compere

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Rechercher sur le site

En ligne

Nous avons 233 invités et aucun membre en ligne

Université des Frères Mentouri

Université des Frères Mentouri - Constantine BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71