lundi, 15 septembre 2014 - Université Frère Mentouri - Constantine 1

par A. M. | le quotidien d'oran

Parce qu'ils veulent éviter à tout prix d'être les laissés pour compte de l'opération, les architectes de Constantine, une fois qu'ils sont entrés dans les bonnes grâces du ministère de tutelle, celui de l'Habitat en l'occurrence, et que leur situation est prise en compte par le wali, ont demandé à être associés aux programmes des constructions lancés dans le cadre de la préparation de l'évènement «Constantine, capitale de la culture arabe 2015», ainsi que dans les projets du Fonds national du logement (Fonal ) et l'habitat rural. Car, en l'absence de plans de charges, de nombreux architectes de Constantine sont toujours au chômage, ceci au moment où de nombreux projets qui se déroulent sous leurs murs sont confiés à des architectes étrangers. Et c'est surtout dans cette optique que le Conseil de l'ordre des architectes (Cloa) de Constantine a provoqué, samedi, une assemblée générale de la corporation pour dénoncer la situation qui leur est faite et relever les «anomalies» existantes. Le déroulement de ce conclave a été marqué par la présence du représentant du ministre de l'Habitat et d'un membre du Conseil national de l'ordre des architectes et de 180 architectes sur les 200 que compte le Cloa de Constantine. Après l'approbation des bilans financiers, les architectes de Constantine n'ont pas manqué d'exprimer leur satisfaction à propos des décisions prises dernièrement par le wali en instaurant les concours d'architecture pour tout projet lancé dans la wilaya, mesure qui favorise grandement l'insertion des architectes locaux, surtout ceux qui se trouvent en chômage et vont bénéficier de plans de charge, ainsi que les instructions du ministre concernant le travail des architectes étrangers. Ceci étant fait, les architectes de Constantine ont pris deux décisions pour améliorer leur situation et celle de leurs collègues qui se trouvent au chômage : la première consiste à demander au wali de se pencher sur le cas de la vingtaine d'architectes inscrits au niveau des dispositifs de l'emploi de l'Ansej et de la Cnac, qui n'arrivent pas à avoir des plans de charge leur permettant de travailler, et ce pour les programmer dans les projets en cours ou dégager à leur profit une formule satisfaisante. La seconde décision prise par l'AG des architectes vise à demander aux pouvoirs publics d'interdire désormais l'utilisation des noms commerciaux en obligeant tout architecte en activité d'apposer son nom et prénom sur les dossiers des projets pris au lieu du cachet portant le nom du bureau d'études, utilisé actuellement pour échapper au paiement des impôts. «Dorénavant nous a expliqué Mme Djeradi Lamia, présidente du bureau du Cloa de Constantine, l'architecte doit agir en son nom propre, en tant que personne privée, et s'acquitter de ses impôts. Cette disposition vise en même temps à contrôler les permis de construire et les marchés».

L'AG du Cloa s'est penchée également sur l'élaboration d'un barème des honoraires de l'architecte afin, ont dit les participants, de faire barrage aux «casseurs des prix». Le projet de ce règlement a été arrêté et approuvé par l'AG et il entrera en application au mois de janvier prochain. Dans la foulée, les participants à l'AG ont fixé la date de tenue du séminaire international sur l'architecture qui sera organisé au mois de novembre 2014 par le Cloa de Constantine sous l'égide et le parrainage du ministère de l'Habitat sous le thème de : «l'architecture, défi du 21ème siècle». L'AG a demandé également au Cloa d'intervenir auprès du wali pour que les programmes du Fonal et de l'habitat rural soient répartis sur les architectes au chômage. Le Cloa a demandé à ceux qui n'ont pas de plan de charge à présenter un bilan négatif prouvant leur situation afin d'adresser un rapport global au wali.

Published in La Revue de Presse

A l’occasion de l’inauguration du bureau régional de Constantine, lequel a été rénové de fond en comble pour l’adapter aux normes de l’exercice du metier, plusieurs personnalités du monde journalistique, des magistrats et des amis du journal, tels Me Boujemaâ Ghechir (ex Président de la LADH), le journaliste chroniqueur Boubaker Hamidechi et bien d’autres, ont été conviés, dans l’après-midi de samedi dernier, à une sympathique collation.

La réception s’est déroulée dans une ambiance bon enfant emprunte de fierté et de satisfaction pour cette réalisation entrant dans le cadre de la modernisation des bureaux d’El watan et l’amélioration des conditions de travail des journalistes, correspondants de presse et employés du journal. Ont pris part aussi à cette rencontre une brochette de journalistes des régions de l’est qui participent cette semaine à une session de formation encadrée par Christophe Préault, de l’école de journalisme de Lille.

Les invités ont tous reconnu l’excellence de ce bureau en termes d’aménagement, de décor et équipements modernes. «Même si le journal fait face à une multitude d’attaques et de coups-bas assénés par des cercles activant pour le déstabiliser voire le faire disparaître du paysage médiatique national, El Watan reste combatif. Il poursuit son développement et demeurera un contre-pouvoir au service des citoyens et pour le bien de la patrie», a confié Omar Belhouchet, directeur d’El watan lors de son intervention. Pour sa part, Nouri Nesrouche, directeur des bureaux de l’Est,a exprimé sa fierté devant ce nouvel acquis. «Ce bureau flambant neuf et moderne nous permettra d’assurer notre mission dans les meilleures conditions. Ça ne peut que nous stimuler davantage.»

Souvenirs, partage et émotion n’ont pas manqué au rendez-vous aussi. «En cette heureuse circonstance, je ne peux qu’avoir une pensée pour notre collègue, le regretté feu Selim Mesbah que j’aurai aimé voir présent parmi nous», a ajouté le même responsable. A noter que les bureaux de Tizi Ouzou, Sétif, Blida et récemment Oran et Annaba ont été relookés également dans le même style. Par ailleurs, le nouveau siège national d’El Watan, un bâtiment de neuf étages érigé en plein centre d’Alger, sera inauguré à son tour au mois de Janvier 2015.                                       

Hafèdh Moussaoui
Published in La Revue de Presse

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Les agences de recherche

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Septembre 2014 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

En ligne

Nous avons 488 invités et aucun membre en ligne

Université Frères Mentouri Constantine 1

Université Frères Mentouri - Constantine 1 BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71