jeudi, 11 septembre 2014 - Université Frère Mentouri - Constantine 1

 

 Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Quatorze (14) médecins chefs de services ont été installés hier matin au niveau du CHU Dr Benbadis en  présence du directeur de l’établissement Ahmed Brachia et du directeur de la santé Azzouz Assassi.

 

Selon ce dernier, ces chefs de services sont les lauréats du concours national organisé il y a deux mois. Ils sont tous des professeurs spécialistes dans différentes branches médicales. «Avant, nous avons rencontré des difficultés pour ouvrir ces postes, car il s’agit de procédures interministérielles ; ce n’est qu’après la dernière visite du ministre de la santé à ces services que nous avons pu ouvrir ces postes dans le but de combler un déficit en gestionnaires et améliorer le travail.

Il y a eu également des propositions pour que les hôpitaux d’El Khroub, de la cité El Bir, et de Ali Mendjeli soient des centres hospitaliers, et il y aura de nouveaux postes pour réduire la surcharge au sein du CHU, mais elles ont été refusées par le ministère de l’enseignement supérieur», a déclaré le DSP. L’on saura que seul le service d’ophtalmologie qui ne dispose pas encore de responsable, car il n’y a pas eu de postulants dans cette spécialité.

D’autre part, le directeur du CHU nous a avoué qu’il y a eu une centaine de lauréats d’un autre concours qui vont être installés incessamment comme des chefs d’unités, au niveau des 52 services du même CHU. Notons que durant la même journée, 7 médecins chefs de services ont été installés à l’hôpital de Didouche Mourad, un à l’hôpital psychiatrique de Djebel Ouahch et un autre au service de néphrologie de la clinique de Daksi.

 

Yousra Salem
Published in La Revue de Presse
jeudi, 11 septembre 2014 13:55

1ER COLLOQUE INTERNATIONAL SUR L'ETAT NUMIDE

Massinissa roi de la Numidie est de retour

Le mausolée de Massinissa à El Khroub, les sites romains de Cherchell, Tipasa, Timgad à Batna, les Ksour de Boussemghoune à El Bayadh, rappellent la mémoire des ancêtres amazighs.

Le premier colloque international qui porte sur l'histoire ancienne du pays et qui s'intitule «Massinissa, au coeur de la consécration d'un premier Etat numide», aura lieu, du 20 au 22 septembre au centre culturel M'hamed-Yazid d'El Khroub à Constantine Le colloque accueillera de nombreux conférenciers qui viendront de plusieurs pays africains et européens, afin d'animer l'événement. Et pour mieux saisir l'importance de cet événement, nous nous sommes rapprochés des organisateurs et spécialistes en la matière afin de s'exprimer sur cette rencontre qui revêt une importance particulière.
Abderrezak Dourari, directeur du centre Cnplet, éminent chercheur, dira dans un esprit scientifique: «Cirta était capitale de la Numidie pendant 55 ans. On aurait pu remplacer Constantine, capitale de la culture arabe en 2015 par'' Cirta, capitale de la Numidie'' afin de redonner à l'histoire du pays toute sa dimension culturelle, civilisatrice et historique», tout en saluant l'initiative de l'organisation du colloque international sur le premier Etat de la Numidie à El Khroub. «Cirta», actuellement Constantine, était capitale de l'Etat numide (202 av J.-C.- 46 av J.-C.). Le premier Etat numide en Afrique du Nord, se forma au IIIe et IIe siècle avant l'ère chrétienne, sous le règne de Syphax puis Massinissa, chefs de la cavalerie numide et aguellids (rois) respectifs des Masaesyles et des Massyles, avec comme capitale Siga puis Cirta, centre économique prospère et puissant dans l'Antiquité. «Le tifinagh est la première langue transcrite en langue amazighe en Afrique du Nord,», précise-t-on, auprès des spécialistes en la matière qui relèvent du musée du Bardo a Alger. Contacté sur le choix de la ville d'El Khroub, qui devra abriter le colloque, Si El Hachemi Assad, secrétaire général du Haut Commissariat à l'amazighité, a précisé que «le choix et l'organisation de cette rencontre première du genre répondent en premier lieu, à l'existence du mausolée de Massinissa à El Khroub». M. Assad a ajouté que «le programme était mis en place depuis janvier 2014».
Résultat d'un très long sacrifice pour la noblesse de cette cause depuis des décennies, de nombreux spécialistes en la matière, n'ont pas manqué de toucher le problème du doigt.
En effet, ils regrettent le fait que «cette langue ne soit pas, n'est pas enseignée à l'école, que la langue amazighe ne bénéficie pas d'une académie qui la prenne en charge». Cependant, des rencontres comme celles qu'organise le HCA apportent un plus pour la culture, l'histoire et la langue amazighes». Sous le règne de Massinissa, l'Etat numide développe l'agriculture en fixant les populations nomades, fonde des villes, organise une administration efficace, met sur pied une armée fortement équipée et donne un élan sans précédent aux arts et à la culture, tout en assimilant les apports puniques et hellènes qu'il a su intégrer et transformer.
Le colloque organisé sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le Haut Commissariat à l'amazighité (HCA) qui a été appuyé par le soutien du ministère de la Culture et de la wilaya de Constantine, signe une première sortie mémorable qui s'inscrit dans l'histoire de la Numidie.

Published in La Revue de Presse

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Les agences de recherche

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Septembre 2014 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

En ligne

Nous avons 448 invités et aucun membre en ligne

Université Frères Mentouri Constantine 1

Université Frères Mentouri - Constantine 1 BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71