Plusieurs infrastructures dépendantes de son département seront inaugurées en la circonstance au niveau de cette grande cité.

Bonne ambiance, hier, à Constantine marquant la rentrée scolaire 2013-2014. Une journée certainement mouvementée pour les élèves de tous cycles, qui ont dû suivre la campagne de sensibilisation lancée par la sûreté de wilaya en signe de prévention contre les accidents, notamment quand il s'agit de la trajectoire du tramway. Cette rentrée a été également marquée par la visite du ministre de l'Education nationale Abdellatif Baba Ahmed d'où il donnera le coup d'envoi officiel de la rentrée scolaire. C'est à la nouvelle ville d'Ali-Mendjeli que commencera le périple du ministre. Plusieurs infrastructures dépendantes de son département seront inaugurées en la circonstance au niveau de cette grande cité. L'hôte de Constantine a assisté, par la même occasion, à un cours consacré aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) dispensé dans l'une des salles des établissements en question.
Le ministre s'est dirigé vers la ville d'El Khroub où il a inspecté entre autre, l'avancement des travaux d'un nouveau lycée à Massinissa. Un total de 8.470.007 élèves, dont 321 978 nouveaux inscrits, ont rejoint hier les bancs des écoles à l'échelle nationale du pays dans les différents établissements scolaires des trois paliers de l'enseignement (primaire, moyen et secondaire). Dans la ville des Ponts il a été enregistré un total de 205.069 élèves scolarisés, dont 17.680 prennent le chemin de l'école pour la première fois. Le secteur de l'éducation a été renforcé par 6 lycées de 1000 places, 6 CEM et 6 groupes scolaires pour le cycle primaire, 18 nouveaux établissements sont désormais fonctionnels, dont 13 à la nouvelle ville Ali-Mendjeli. Vu l'importance qu'on accorde à cette ville, l'on compte la réalisation de pas moins de 13 établissements pour les trois cycles.
Le choix de Constantine déclare le ministre, est dû à deux raisons, d'abord, cette ville est un lieu de savoir, c'est la ville d'Ibn Badis, mais aussi c'est celle qui a été désignée capitale de la culture arabe.
Le ministre évoquant le scandale survenu lors des épreuves du baccalauréat souligne que la commission qui a été mise en place pour enquêter n'a enregistré aucune plainte, encore moins de preuves. Dans ce sens, les sanctions seront appliquées comme décidé, écartant un certain nombre de candidats des épreuves pour une année. Pour le ministre, les réseaux sociaux comme Facebook ont été à l'origine de l'agitation enregistrée, mais aussi, les écoles privées ont limité les cours. Concernant les résultats des concours pour l'enseignement secondaire, le ministre indique que 85% ont été affichés, quant au reste il faut patienter jusqu'au 12 du mois courant.
Rappelons que les retards dans l'affichage des résultats ont été notés à Béjaïa, Constantine et Sétif. Les candidats admis pourront rejoindre leurs postes le 14 du même mois note encore le ministre. Abordant le problème des surcharges, Abdellatif Baba Ahmed atteste que le retard dans la réalisation des infrastructures est le plus grand facteur et la cause qui engendrent la surcharge, en admettant que certaines écoles vont de 40 à 45 élèves par classe. Ce problème, néanmoins, ne se pose pas pour Constantine où l'on reçoit 32 élèves par classe comparé à d'autres wilayas. Pour le ministre, il est nécessaire d'agir pour éradiquer ce phénomène par la création d'un équilibre, d'où l'urgence de faire avancer les travaux de réalisation.
Dans ce contexte et sur le plan des infrastructures justement, notons que 25.640 nouveaux établissements ont été réceptionnés par le secteur de l'éducation, en prévision de cette rentrée scolaire, dont 254 primaires, 99 CEM et 109 lycées, ce qui ne manquera pas de réduire considérablement l'épineux problème de la surcharge des classes. L'encadrement sera assuré par 20.850 enseignants diplômés des Ecoles normales supérieures dont 797 pour le primaire, 732 pour le moyen et 1321 pour le secondaire. Le ministre insiste à ce titre sur l'amélioration du niveau de l'enseignement qui doit être désormais de meilleure qualité devant offrir un apprentissage supérieur aux élèves dans des conditions adéquates.
Le ministre ne manquera pas de mettre l'accent sur l'engagement de l'Etat à poursuivre la réforme du secteur de l'éducation pour la relance de l'Ecole algérienne.

Les agences de recherche

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Use the site search

On line documentation

National system of on line documentation.


Articles by date

« April 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Online

We have 406 guests and no members online

University Frères Mentouri Constantine 1

University Frères Mentouri Constantine 1  P.O. Box, 325 Ain El Bey Way, Constantine, Algeria, 25017, Phone Number : +213 (0) 31 81 12 71