Nos sites web

Friday, August 17, 2018

L’Assemblée populaire nationale a également procédé à l’adoption à la majorité absolue du projet de loi relative à l’utilisation de l’empreinte génétique dans les procédures juridiques et l’identification des personnes, un texte de loi qui vient combler un vide juridique en dépit de l’utilisation de cette technique depuis des années et encadrer ces opérations en définissant les règles garantissant qu’aucun usage abusif ne soit fait de l’empreinte génétique. Prenant la parole au nom du ministre de la Justice, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, qui a salué les députés pour ce vote positif, a indiqué que la loi vient mettre en place le cadre législatif pour l’utilisation de l’empreinte génétique dans les procédures judiciaires et l’identification des individus dans le respect de leur vie privée et de leurs données personnelles. Elle a ajouté que ce nouvel outil contribuera au développement de l’action judiciaire conformément aux objectifs du programme du Président de la République que le gouvernement s’applique à mettre en œuvre.  
Le texte garantit également que les échantillons obtenus pour ne pas être utilisés à des fins illicites, conformément à la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme, promulguée par l'UNESCO le 11 novembre 1997. La loi qui vient d’être votée repose sur plusieurs principes dont la protection de la vie privée des personnes et l’établissement d’un équilibre entre celle-ci et la nécessité de préserver la sécurité et de protéger la société contre la criminalité sous toutes ses formes.
Elle intervient pour adapter et harmoniser la législation nationale aux progrès enregistrés en matière de moyens de preuve et de recherche scientifique concernant l’ADN. Les membres parlementaires ont également procédé à l’adoption des rapports de validation de la qualité d’un député du RND en remplacement de Miloud Chorfi, désigné sénateur au Conseil de la nation et du remplacement de la députée de l’AAV, Oum Hani par Saïd Aït Djenaoui. Les travaux de l’APN reprendront ce matin en séance plénière consacrée aux réponses à des questions adressées au ministre des
Finances et au ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.
Houria A.

El Moudjahid



Premiers pas dans la recherche appliquée

Le Centre de recherche en biotechnologie (CRBT) a organisé pour la première fois, les 11 et 12 avril, des journées portes ouvertes

destinées, entres autres, «aux différents représentants du secteur socio-économique dans le but de faire connaître notre Centre et ce que la recherche partenariale en biotechnologie pourrait apporter à la société en général», nous déclare d’emblée Wahida Zeghouane, chef du département des relations extérieures et de la valorisation des résultats de la recherche.

Le CRBT s’impose actuellement en tant qu’unique institution de l’enseignement supérieur dédié à la recherche en biotechnologie à l’échelle nationale.

D’où «sa capacité à coordonner les réseaux de recherche et de développement technologique dans le domaine des biotechnologies, afin d’apporter des  réponses aux besoins du pays dans les secteurs de la santé, l’agriculture, l’agroalimentaire, l’environnement et l’industrie», soutiennent tour à tour Hadjer Zaak et Boualem Harfi, respectivement responsables de la division biotechnologie alimentaire et biotechnologie agriculture.

La mission dévolue à cet établissement, opérationnel depuis 2010, sera renforcée — du moins le vœu a été formulé à travers ces portes ouvertes — par «la possibilité de mettre en place des équipes et/ou des laboratoires mixtes en choisissant des thématiques qui sont au cœur des priorités et des préoccupations du pays».

Aussi, conformément aux nouvelles orientations de la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT), il sera mis à la disposition des étudiants en post-graduation les ressources humaines et matérielles de ces laboratoires afin de les accompagner dans la réalisation de leurs travaux de recherche.

Le CRBT est un établissement public à caractère scientifique et technique, affilié au ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique. Implanté sur  le site de la nouvelle ville Ali Mendjeli à Constantine,  il dispose de cinq divisions de recherche, à savoir les unités d’immunologie, de biotechnologie alimentaire, de biotechnologie et environnement, de biotechnologie et agriculture, de biotechnologie et santé et de biotechnologie industrielle.

Parmi ses missions, il est question d’identifier et de coordonner en réseau de recherche et d’animer les équipes de recherche existantes dans le domaine des biotechnologies, d’assurer la veille scientifique et technologique en rapport avec les biotechnologies ou encore de participer au développement et à l’harmonisation de la législation ayant trait à la bioéthique, à la biosécurité et aux normes de référence. «Le CRBT est un centre de recherche appliquée voué à répondre aux besoins bioéconomiques», précise le Dr Harfi.

Chaque division planche actuellement sur au moins deux projets et pas des moindres. Le transfert embryonnaire bovin pour l’amélioration de l’espèce ou la mise au point d’un ferment lactique local (fromage sans conservateur) en partenariat avec une laiterie constantinoise sont autant de travaux qui impacteront demain les secteurs de l’agriculture et de l’alimentaire.

Et les visées ne s’arrêtent pas là. En mai dernier, ce Centre a abrité le lancement du séquençage du génome algérien. Un projet de haute technologie, dirigé par un noyau de chercheurs du CRBT, de scientifiques algériens travaillant aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite, en collaboration avec des Américains ayant participé au projet emblématique du séquençage du génome humain. C’est dire la vocation de ce centre et l’impact de sa mission sur l’essor du développement biotechnologie, notamment dans la résolution de problèmes majeurs de santé.

D’ailleurs, l’ensemble des institutions de formation, de recherche, d’accompagnement et de développement des biotechnologies réunis territorialement  à Constantine seront, sans nul doute, déterminants dans le développement de l’investissement et de la création d’entreprises ayant un lien direct avec les secteurs de l’agriculture, de l’environnement et de l’industrie pharmaceutique. Concernant cette dernière spécialité, Constantine en est le pôle national incontestable.

Recherche tous azimuts

Pour rappel, les biotechnologies sont utilisées dans différents domaines. Elles s’appuient sur le traitement de quantités prodigieuses de données générées aussi bien par la biologie moléculaire et la génomique que d’autres disciplines non biologiques telles que la robotique, l’électronique ou encore la bionique.

Dans cette optique, une manifestation scientifique sur les biotechnologies a été organisée, les 19, 20 et 21 octobre 2015, à l’université Mentouri, parrainée conjointement avec l’Agence thématique de recherche en biotechnologie et sciences agroalimentaires (ATRBSA). «C’était une opportunité pour réunir plusieurs chercheurs et spécialistes à l’effet d’illustrer des exemples de recherches innovantes en la matière et aussi débattre d’un certain nombre de thématiques, dont les biotechnologies et la santé, l’agriculture, l’environnement et les industries», selon le rectorat.

Pour cette manifestation, le CRBT avait livré aux visiteurs des échantillons de projets de recherche dans six domaines : la santé, l’agriculture, l’environnement, l’agroalimentaire, la biosécurité et les TIC.

Les recherches appliquées en matière de santé humaine, si elles ne sont qu’au stade de l’étude, s’annoncent sous les meilleurs auspices, selon le docteur Tarek Boudiar qui est à la tête de l’entité «biotechnologie et santé» qui axe sa mission sur  le diagnostic et le traitement. Actuellement, ses équipes se penchent sur quatre projets, dont deux relatifs au cancer du poumon et au glaucome.

Le diagnostic et le traitement de ces pathologies ne sont-ils pas du ressort des oncologues ? Sûr que oui, mais l’approche des chercheurs du CRBT est toute autre. «Notre recherche a pour base de travail le gène pour déterminer la cause du problème et cibler la thérapie», affirme le Dr Boudiar, dont le département projette la mise en place d’un «conseil génétique pour les familles». Une mission préventive qui aidera à la détection notamment du glaucome, pour une prise en charge efficiente.

La palette des recherches inclut, par ailleurs, la phytothérapie. Les principes actifs de certaines plantes, dites médicinales, sont testés sur des cellules cancéreuses. Ce qui pourrait augurer d’avancées dans le domaine des thérapies, peut-être dans quelques années, puisque tout projet de recherche n’exige pas uniquement des financements, mais surtout du temps.

Naima Djekhar
El Watan Etudiant

Musique en fête

Published in La Revue de Presse mars 31 2016

Le 31 Mars 2016 à l'esplanade Malek haddad à partir de 18h00
Au programme:

  • Djmawi Afrika
  • lyes ksantini
  • cameleon
  • dj R-one
  • Amel Zen
  • Azzou
  • Hakim Salhi 

Entrée Libre


La contribution de l’économie numérique dans le processus de la  croissance des pays n’est plus à démontrer, et son impact est aujourd’hui établi. L’évolution des nouvelles technologies de la communication et de l’information, et le recours, de plus en plus massif, aux procédés numériques dans la sphère économique, commerciale et même sociale, viennent confirmer cette tendance. Enregistrant son plein essor, l’économie numérique a fini par s’imposer comme étant un secteur stratégique de l’économie et en tant qu’élément incontournable et même indispensable à la croissance des États. C’est aussi un segment évolutif qui s’avère être un vecteur de productivité et de compétitivité non négligeable, au sein des entreprises, notammen par son rôle en matière d’innovation. Au-delà de la dimension des TIC qui en constituent l’assise, l’économie numérique est aujourd’hui une composante de l’entreprise, de la société et de l’environnement, tant son impact est évident sur tous les secteurs d’activité, les TIC, les secteurs utilisateurs, ainsi que les secteurs à fort contenu numérique. Dans ce contexte, l’organisation arabe des TIC (AICTO), en partenariat avec Algérie Télécom, organise, sous le patronage du ministère algérien des Postes et des Technologies de l’information et de la communication, et en coopération avec l’UIT (Union internationale des télécommunications), un forum régional arabe de haut niveau sur «L’économie numérique - Opportunités et défis pour les économies nationales en la région arabe - cas de The Over The Top», les 10 et 11 avril à l’hôtel Hilton. Le séminaire, qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action de l’organisation pour 2016, verra la participation d’experts internationaux de la région arabe et le reste du monde, et vise à étudier les défis induits par les transformations technologiques sur les pays de la région.  
Il s’agira également de plancher sur l’impact des nouvelles technologies au plan réglementaire, social et économique. Les cinq panels prévus dans le cadre de ce forum, composés d’intervenants du secteur public, d’organismes de réglementation du secteur des télécommunications, d’opérateurs de télécommunications et d’opérateurs OTT aborderont les perspectives pour les réseaux OTT dans la région arabe sur la base d’expériences comparatives qui seront présentées pour la circonstance. Ils tenteront également de définir les priorités pour la région arabe et les moyens de consolider les expériences arabes en la matière. Le forum prévoit une table ronde pour coordonner les différentes interventions, et sortir, en finalité, avec les recommandations à adopter dans cette perspective.
D. Akila
 


Institut Français de Constantine
Les rendez-vous à venir de Constantine
  > Accèder au site
Information vendredi 01 janvier 2016
Vos prochains rendez-vous à l'IF
L'année 2016 se présente à nous et toute l'équipe de l'Institut français vous souhaite 365 jours de bonheurs vrais...
Vos prochains rendez-vous à l'IF
 
Printemps des poètes lundi 28 mars 2016
Printemps des poètes 2016 : la Corse à l’honneur
Comme chaque année, la programmation de printemps de l’Institut Français d’Algérie fait la part belle à littérature en général, et en particulier à la poésie, avec une déclinaison algérienne du Printemps des poètes.
Printemps des poètes 2016 : la Corse à l’honneur
 
Art de la scène jeudi 31 mars 2016
LE GRAND KARAOKÉ
Vous aimez chanter ? Vous chantez faux mais vous aimez vous amuser et vous n’avez peur de rien ? Venez défier vos amis le jeudi 31 mars lors du Grand Karaoké de l’IF Constantine !
LE GRAND KARAOKÉ
 
Institut Français de Constantine | Nous contacter

(Travaux pratiques de Biologie moléculaire)
3 au 11 Avril 2016
Equipe II : biotechnologie et Amélioration des Plantes

Emploi du temps M1 biotechnologies végétales 2015-2016 

 

Matin

Apres-Midi

Dim 3 Avril

cours génomique végétale 1

Introduction théorique au TP "RT PCR" Prélevement et congélation des plantules

Lun 4 Avril

début des extractions d'ARN

 

Mar 5 Avril

Fin des extractions d'ARN / Dosage des ARN par spectrophotométrie / Vérif qualité des ARN sur gel d'agarose

 

Mer 6 Avril

Réaction de DNase / Réaction de RT / PCR contrôle et électrophorèse sur gel d'agarose

 

Jeu 7 Avril

PCR semi-quantitatives / Electrophorèse sur gel d'agarose

 

Vend 8 Avril

 

 

Sam 9 Avril

Journée pouvant servir de rattrapage en cas de probleme de manip

 

Dim 10 Avril

cours génomique végétale 2

Bilan des TP

Lun 11 Avril

cours génomique végétale 3

 

ORGANISATEURS ET EQUIPE DE SOUTIENT PEDAGOGIQUE

Daniel PERAZZA, daniel,perazza@ujf-grenoble,fr (Université Grenoble Alpes), Nadia Ykhlef (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.),  Abdelhamid Djekoun (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Nadir Belbekri (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Kamel Kellou (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Mahmoud Temagoult (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Ryma Bouldjedj (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)


Le Centre des Carrières de l’Université des Frères Mentouri Constantine 1 organise le 15 Mars 2016 la 4ème édition de la Journée Nationale des Personnes en Situation de Handicap. Sous la thématique « L’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap », cette journée d’exposition aura comme objectif de sensibiliser la communauté universitaire ainsi que le secteur publique et économique sur l’insertion professionnelle des personnes de diverses déficiences. 

 


24/03/2016: public opening

  • ALL DAY: American Cultural Center Algeria educational activities open to students and public
  • ALL DAY: Arab American Photography Exhibit Open to the Public
  • Kids Club - Exploring Instruments
  • Circular Time Jazz Performance

25/03/2016

  • ALL DAY: American Cultural Center Algeria educational activities open to students and public ALL DAY: American Cinema Day - Movies screened all day
  • ALL DAY: Arab American Photography Exhibit Open to the Public
  • Kids Club - Books and Crafts
  • Arab American Short Films - Screening and Discussion

26/03/2016

  • ALL DAY: American Cultural Center Algeria educational activities open to students and public ALL DAY: Arab American Photography Exhibit Open to the Public
  • Kids Club - Learn about American Culture
  • Arab American National Museum Talk
  • "American Corners Got Talent" Final Show with Hakim Salhi

27/03/2016

  • ALL DAY: American Cultural Center Algeria educational activities open to students and public
  • ALL DAY: Arab American Photography Exhibit Open to the Public
  • American Studies Day - Panels with Centre des Etudes Maghrébines en Algérie, Professor
  • Todd Sheppard from Johns Hopkins University, Université des Frères Mentouri Constantine,
  • and the Arab American National Museum
  • American Studies Day
  • What is American Studies?
  • Jazz in the United States: Lecture and Musical Performance
  • Arab American National Museum Workshop with Museum Experts
  • U.S. Foreign Policy Discussion
  • Discussion: A Gloser Look at The American Presidential Elections

28/03/2016

  • ALL DAY: American Cultural Center Algeria educational activities open to students and public
  • ALL DAY: Arab American Photography Exhibit Open to the Public
  • Closing Event - A Teste of America
  • Kids Club - American Songs
  • Final Circuler Time Performance
  • Closing Event - Algerian American Fashion Show

«Les jeunes qui ont été déjà formés au niveau de l’Ecole Régionale des Télécommunications (ERT), n’ont pas tous bénéficié d’un projet, pour des raisons qui leur sont propres, un dossier incomplet ou autre, mais le reste,  environ 10 entreprises, ont bénéficié des ODS», nous a déclaré, hier, M.Allab Lokmane, le directeur de wilaya d’Algérie Télécom AT, en marge de la cérémonie de remise des diplômes pour 11 futurs chefs d’entreprises qui seront appuyés par le CPA. Une cérémonie, à laquelle ont pris part, M. Moussaoui, le Directeur Régional d’AT, M. Ghallab, le directeur de l’agence de Constantine de l’ANSEJ, le directeur de l’Emploi de Constantine et M.Saidi Syaf, directeur de l’agence CPA de CASA NOVA. Et de nous indiquer que, «le nombre d’ODS, s’élève à 100, d’une valeur dépassant le 1 milliard. Pour ces derniers, les travaux sont en cours, mais beaucoup de projets attendent d’être entamés et ces entreprises créées ne suffisent pas. Le réseau des télécommunications en Algérie est en plein expansion. Pour Constantine, ces entreprises sont déployées à travers le territoire de la wilaya, étant donné la vétusté de notre réseau, ceci exige donc une réhabilitation, d’un côté et le raccordement des nouvelles habitations, à la nouvelle ville Ali Mendjeli, Didouche Mourad et Retba, à titre d’exemple. On a donc un manque, et on est très favorable à la création de nouvelles entreprises». Pourquoi seulement 11 entreprises, donc ?, Une question à laquelle a répondu, M. Allab, «  cela ne dépend pas de nous uniquement, nous sommes trois partenaires, l’ANSEJ et la banque qui doivent vérifier que l’entreprise réponde aux conditions d’éligibilité. Pour le matériel, on leur fait un listing et c’est à l’ANSEJ et la banque de faire le reste, ce n’est pas un gros matériel, s’il coûte 100 millions à titre d’exemple, 70 millions sont pris en charge par la banque». M.Saidi Syaf, directeur de l’agence du CPA de CASANOVA, à propos de cet engagement financier, il nous dira que, «on n’a pas de crainte, du moment qu’il y a  notre partenaire Algérie Télécom qui assure l’encadrement, le soutien et l’assistance et aussi, il y a le plan de charge et l’engagement de l’Etat ».  M. Beloucif, indiquera pour sa part, que, depuis la signature de la convention ANSEJ/ Algérie Télécom, en 2013, pas moins de 75 dossiers ont été déposés par les jeunes pour les accompagner, 50 ont été acceptés, et 43 ont eu un accord dans le cadre de la sous-traitance avec AT. Cinq banques publiques ont accordé leur accord à 32 entreprises. De ces dernières, 15 ont été déjà financées, 10 d’entre elles ont des ODS, certaines arrivent même à 6 ODS, à noter que ces chefs auront droit à deux employés. Tout cela après une formation de  15 jours au niveau de l’ERT, dont ont bénéficié depuis 2013, 25 stagiaires, 3 de la nouvelle promotion de 11, a déjà entamé ses cours. La formation se déroule comme suit, une semaine théorique, une autre de familiarisation avec le matériel et une autre au niveau des chantiers. Non seulement techniquement mais en gestion de l’entreprise aussi. M. Alliouche Khaled, un responsable dans l’ERT, nous informera que, «les futurs chefs d’entreprises ont reçu une formation en la pose et le raccordement du câble urbain, et de la fibre optique, et en l’étude des réseaux». Les entrepreneurs qui ont déjà des projets et qui ont assisté à cette cérémonie ne nous ont pas fait part de gros obstacles, les nouveaux diplômés tirés par quatre épingles, affichent beaucoup de confiance et spécialement Melle Sedrati Rafika, 27ans, la première entrepreneure à avoir bénéficié de cet encadrement à Constantine, « je suis formée dans un institut, avant mon insertion dans ce programme j’ai subi une formation au niveau de l’ERT en installation de réseaux, je suis très optimiste quant aux possibilités de trouver des projets». Tous les intervenants se sont accordés à dire que ce type de convention n’existe qu’en Algérie. Sous d’autres cieux, l’entrepreneur doit se prendre en charge et que les jeunes, en contrepartie doivent faire preuve de sérieux dans leur travail et honorer leur engagements.

 

 

  Rekibi Chikhi


Page 9 sur 63

Projet SATELIT

Projets Num Doc (Online)

Plateforme Nationale Compere

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Août 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Rechercher sur le site

En ligne

Nous avons 302 invités et aucun membre en ligne

Université des Frères Mentouri

Université des Frères Mentouri - Constantine BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71