Nos sites web
Items filtered by date: mardi, 14 avril 2015 - Université des Frère Mentouri Constantine
mardi, 14 avril 2015 13:42

SNV

 

3SCIENCE EXPRIMENTALE ET CONNAISSANCE DU VIVANT.pdf

150QCM_BiochimiStructurale(biblio-scientifique.com).pdf

Advanced Molecular Biology - A Concise Reference (Twyman, 1999).pdf

Aide-mmoire Biologie et gntique molculaires 3ed.pdf

Alberts - Molecular Biology Of The Cell 4th Ed.pdf

Atlas Biologie Végétale - BCPST 1ère et 2ème année.pdf

Atlas_Biologie_vegetale_1_-_7eme_edition.pdf

Atlas biologie vegetale 7e edition.pdf

BIOLOGIE Licence tout le cours en fiches.pdf

Basic Cell Culture Protocols Methods in Molecular Biology - Cheryl D. Helgason, Cindy L. Miller.pdf

Bio-informatique_moléculaire_(BookZZ.org).pdf

Bioinformatics - From Genomes to Drugs - Thomas Langauer.pdf

Bioinformatics_-_Trends_and_Methodologies.pdf

Bionanotechnology Lessons from Nature - David S. Goodsell.pdf

Cell and Tissue Culture Laboratory Procedures - Alan Doyle.pdf

Cereal Biotechnology - Peter C. Morris , James H. Bryce.pdf

Cinétique enzymatique.pdf

DNA–Protein Interactions Principles and Protocols Second Edition - Tom Moss.pdf

Data Analysis in Molecular Biology and Evolution - Xuhua Xia.pdf

Eales - Immunology For Life Scientists 2e.pdf

Environmental Biotechnology Principles and Applications - Bruce E. Rittmann, Perry L. McCarty.pdf

From Biotechnology to Genomes The Meaning of the Double Helix - Philippe Goujon.pdf

Fruit and Vegetable Biotechnology - Victoriano Valpuesta.pdf

Genomics - The Science and Tech Behind the Human Genome Project - C. Cantor, C. Smith (Wiley, 199.pdf

Handbook of Plant & Crop Physiology Revised & Expanded - Mohammad Pessarakli.pdf

Introduction to Bioinformatics - Arthur M. Lesk.pdf

Livre+Bio-informatique+molculaire.pdf

Neurophysiologiee.pdf

PCR Protocols 2d ed - John M. S. Bartlett.pdf

Plant Cell Biology - William V. Dashek.pdf

Plant Ecology - Erwin Beck.pdf

QCM Biochimie Génétique - Biologie MoléculaireWWW.biblio-scientifique.com.pdf

Toute la biochimie.pdf

[Cdric_Favro,_Fabienne_Nicolle]_Biologie_cellul.pdf

[Jean-Claude_Callen]_Biologie_cellulaire_en_30_fic.pdf

creationdebasesdedonnees.pdf

immunologie v7 .pdf

 

mardi, 14 avril 2015 13:32

Mathematique Chimie Physique

Published in Sciences Exactes

Algérie Télécom et le Centre de développement des technologies avancées (CDTA) ont procédé, hier, à une signature d’un pacte d’actionnaires qui consacre l’entrée d’Algérie Télécom dans le capital de SATICOM, filiale du CDTA et ce, pour le développement de solutions innovantes.

Cet accord permettra à SATICOM de prendre la forme juridique de société par actions, dont le capital, doté de 100 millions de dinars, sera réparti à hauteur de 67% pour Algérie Télécom et 33% pour le CDTA. Les documents ont été paraphés par le PDG d’Algérie Télécom, M. Azouaou Mahmal  et le directeur de la CDTA, M. Samir Tagzout sous l’égide de la ministre de la Poste et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, Mme Zohra Derdouri et le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Mohamed Mebarki et ce, au niveau de la direction générale d’AT. «Cet accord constitue un nouveau jalon dans les relations déjà établies entre le secteur économique et celui de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique», a estimé la ministre de la Poste et des NTIC. Intervenant à cette occasion, elle  a affirmé que «c’est une initiative louable valorisant les capacités et compétences des deux parties» et «répondant aux ambitions des pouvoirs publics de créer  de nouvelles sources de croissance économique». Au-delà d’une simple opération d’entrée d’Algérie Télécom dans le capital de la filiale SATICOM du CDTA, explique la ministre, «le pacte scellé, aujourd’hui, exprime, une forte volonté des deux acteurs de conjuguer leurs efforts en  synergie pour contribuer efficacement au développement socio-économique du pays, en général, et à la promotion des usages des technologies de l’information et de la communication, en particulier». Algérie Télécom, selon la première responsable du secteur des TIC, ne peut assurer la pérennité de sa mission au service de l’économie nationale et du développement social de nos concitoyens  que «par la modernisation constante de ses outils de production et la diversification de ses activités et produits», a-t-elle assuré. La ministre a, en outre, affirmé que ce partenariat, «répond à la nécessité pour AT de se départir de l’image traditionnelle d’opérateur gérant et exploitant les infrastructures et de s’investir davantage dans les contenus». «Il contribuera également à consolider cette dynamique enclenchée, visant l’innovation des produits et services de cet opérateur pleinement engagé dans le processus d’édification de l’économie numérique et de la société de l’information en Algérie». Mme Derdouri considère que cette association tout en étant bénéfique aux partenaires «sera certainement profitable à d’autres acteurs du secteur qui pourront commander des développements et des études de recherche pour leurs propres besoins».
La ministre a enfin félicité l’ensemble des responsables, cadres et personnels du CDTA et d’AT pour les réalisations des outils déjà opérationnels, notamment la gestion des files d’attente et la télésurveillance ainsi que les nouveaux produits en cours d’expérimentation  qui «vont contribuer à l’amélioration du service public et je souhaite plein succès à ce partenariat», a-t-elle conclu. Il y a lieu de noter qu’avec son laboratoire de recherche et développement basé au Technoparc de Sidi Abdellah, la SATICOM aura pour missions la conception, le développement et l’intégration de solutions dans le domaine des TIC, ainsi que la réalisation et la fabrication industrielle de produits innovants. Elle aura pour missions de développer et commercialiser les produits d’affichage dynamique d’informations, la vidéosurveillance IP, la doléance électronique ainsi que le contrôle d’accès. De son côté, M. Mebarki, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,  a affirmé que «cette signature revêt une importance particulière pour le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique», «car elle traduit la  politique du gouvernement qui veut que la recherche scientifique soit valorisée et traduite sur le terrain pour assurer un développement pour le pays», a-t-il dit. Le ministre a assuré que son département œuvre à encourager les centres de recherche performants à créer leurs propres filiales économiques pour «valoriser leurs propres produits de recherche», a-t-il dit. «C’est le début d’une longue coopération productive avec les secteurs des TIC stratégiques pour le développement du pays», a déclaré M. Mebarki.  
Par ailleurs, M. Azouaou a indiqué que l’entrée de SATICOM dans le giron d’AT «est un événement majeur dans le secteur national des TIC et l’économie algérienne en général». M. Azouaou a estimé que cette acquisition est «stratégique» pour AT qui, selon lui, «dispose désormais d’une véritable structure de recherche et développement de solutions destinées à nos propres besoins ainsi qu’à ceux du marché algérien». «C’est aussi un autre pas en avant dans le développement de contenus et de solutions algériens innovants, destinés dans une première phase au secteur professionnel», a-t-il conclu.
Sihem Oubraham

Published in La Revue de Presse

     La ministre a confirmé lors de son passage sur les ondes de la Chaîne III que Constantine est prête à accueillir les délégations locales et étrangers, surtout qu’il reste quelques jours avant l’ouverture de cette manifestation prévu le 16 avril, ajoutant que la bonne gestion du budget prévu pour la manifestation « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 » est primordiale. «Nous devons rationaliser nos dépenses et nous insistons sur la traçabilité des enveloppes financières attribuées à chaque activité et nous veillons sur la transparence qui entoure la gestion de cette manifestation, c’est une façon moderne d’aborder le financement public», a-t-elle soutenu. Elle a ajouté que plusieurs projets sont prêts à l’instar de la salle le Zénith et le Palais de la culture « Malek Haddad », les préparatifs sont à un stade avancé, d’autres ont connu un peu de retard à l’instar du projet de la grande bibliothèque. «Le projet de bibliothèque a connu un certain retard à cause d’une partie de son terrain où il y avait des vestiges», dira la ministre. Avant de souligner : «Donc Constantine bénéficiera de plusieurs structures culturelles qui seront délivrées durant la manifestation». Elle a affirmé, notamment que la salle Zénith, le Palais de la culture, …sont prêts à abriter la manifestation. La première responsable du secteur a indiqué, également que cette manifestation sera une occasion de monter à nos invités arabes et étrangers l’histoire et la richesse culturelle de la ville de Constantine avec ses différentes facettes. «Constantine possède un patrimoine qui attire plus d’intérêt du fait qu’elle possède un patrimoine culturel, musical, gastronomique très raffinés ainsi que des traditions très riches à découvrir », a-t-elle souligné, ajoutant que cet événement important reflétera notre culture et notre identité en temps qu’Arabes, Musulmans et Amazighs à travers un programme très riche qui prévoit des activités culturelles et artistiques et des semaines culturelles pour chacun des pays participant qui viendront s'ajouter à celles des wilayas algériennes. «Nous avons 15 nouveaux films et plus de 40 pièces théâtrales programmés en prévision de cette manifestation», a-t-elle fait savoir. A propos des pays arabes participant à cette manifestation, Nadia Laabidi a affirmé que plusieurs pays arabes ont confirmé leur participation, ajoutant, également que d’autres ont émis le souhait de prendre part à la manifestation dont l'Espagne, la France, l'Italie, l'Inde et la Chine.

 

Mehdi Isikioune

Published in La Revue de Presse

    Célébrer la culture arabe depuis la ville de Constantine est aussi une façon d'apprendre à «vivre ensemble» et une manière d'«ancrer dans les esprits la culture de la paix», a estimé dimanche à Constantine, la directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), Irina Bokova. Accompagnée du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, Mme Bokova, intervenant à l'université Constantine-1 à l'occasion du lancement de l'année internationale de la lumière, a affirmé qu'à travers l'histoire de l'Algérie, la ville des Ponts est la cité qui symbolise la «diversité culturelle» et «montre le chemin de la tolérance». Elle a ajouté, dans ce contexte, que le fait d'arpenter les rues de l'antique Cirta, c'est «remonter le temps et parcourir le monde et la mémoire, à travers des vestiges berbères, des traces romaines et un brassage de civilisations et de communautés». Affirmant que la culture arabe, comme toute autre culture, «se fortifie et se renouvelle dans l'échange», la directrice générale de l'Unesco a ajouté que la diversité du patrimoine archéologique, architectural et culturel est une «chance pour apprendre à vivre ensemble». Elle a également souligné que fêter la culture arabe dans un «moment tragique qui voit le patrimoine de l'humanité attaqué» est aussi une manière de «combattre l'obscurantisme et l'extrémisme» et «une occasion pour rétablir la vérité historique, celle de l'apport des musulmans dans l'émergence de la science».Mme Bokova a appelé, dans ce contexte, à la «valorisation de l'âge d'or des premiers khalifats de l'islam», creuset du savoir et de la culture afin, a-t-elle souligné d'«opposer la lumière des sciences et de l'éducation à l'obscurantisme et à l'ignorance». Elle a aussi rappelé que le savant Ibn El Haytham, dont le millénaire de la parution de son Traité d'optique coïncide avec le lancement de l'année internationale de la lumière, demeure le «pionnier» dans ce domaine et représente «un message de tolérance, d'ouverture et de paix». De son côté, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a mis l'accent sur l'importance accordée en Algérie à l'optique, ce qui est, a-t-il précisé «perceptible à travers un programme national de la recherche relatif à ce domaine». Le ministre a également souligné qu'il était primordial de compléter ce dispositif académique par «l'instauration d'une culture scientifique» afin de promouvoir la science et la connaissance au sein de la société. Evoquant le programme des manifestations de l'année internationale de la lumière, M. Mebarki a indiqué que d'éminentes personnalités nationales et étrangères, des universitaires et des chercheurs versés dans ce domaine, donneront des conférences et animeront des débats au cours de colloques devant être organisés tout au long de l'année. La directrice générale de l'Unesco avait entamé sa visite à Constantine par la découverte du musée national Cirta et du palais Ahmed Bey, siège du musée national des arts et expressions culturelles traditionnelles.

Published in La Revue de Presse
Page 1 sur 2

Projet SATELIT

Projets Num Doc (Online)

Plateforme Nationale Compere

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Août 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Rechercher sur le site

En ligne

Nous avons 180 invités et aucun membre en ligne

Université des Frères Mentouri

Université des Frères Mentouri - Constantine BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71