dimanche, 22 septembre 2013 - Université Frère Mentouri - Constantine 1

 

Intitulé de la formation : Synthèse d'analogues naturels et de molécules biologiquement actives

 

Epreuve 1 : Les méthodes spectroscopiques ; Synthèse asymétrique

 

Epreuve 2 : Stratégies de synthèse , Réactions à composants multiples ; Produit Naturels ; Chimie bio-organique

Il n’y a pas que l’assèchement du sous-sol qui regorge de pétrole et gaz qui doit désormais donner à réfléchir aux dirigeants arabes, pourtant peu soucieux, eux-mêmes, des ravages de la mauvaise gouvernance dont ils sont responsables devant l’histoire.

Published in Articles à Lire

Une étude vient de le confirmer : les eaux souterraines du Sahara sont bien renouvelables. Mais de manière si infime que l'exploitation qui en est faite depuis les années 1960, et qui augmentera de manière dramatique avec l'exploitation du gaz de schiste, menace pour de bon l'or bleu du Sahara.

Published in Articles à Lire
dimanche, 22 septembre 2013 10:07

Batna Deux projets ambitieux

La wali de Batna, El Hocine Maâzouz, a annoncé mardi dernier le choix des terrains prévus pour la réalisation de deux grands projets : un centre hospitalo-universitaire et un complexe olympique.

 

Ces deux projets, pour rappel, ont été retenus lors de la dernière visite du Premier ministre dans la wilaya et rentrent dans le cadre d’un programme complémentaire de développement. Parmi plusieurs propositions concernant l’emplacement du CHU, le choix a porté sur une assiette de 2 ha située à une quinzaine de kilomètres à la sortie ouest de la ville.

Le choix a tenu compte de la proximité des axes routiers, tels que l’évitement menant à Merouana ou encore la RN3. Pour le deuxième projet qui consiste en un stade d’une capacité de 30 000 places et une piscine olympique, les bureaux d’études en charge ont opté pour la sortie Est en allant vers Ayoune El Assafir. L’assiette qui où sera érigée le complexe sportive s’étend sur une surface de 52 ha. Les travaux, a annoncé le premier responsable de la wilaya, débuteront dès que l’enveloppe budgétaire sera débloquée. 

Published in La Revue de Presse

Les résurgences et les remords de Lucas, un enfant de 9 ans, fils unique d’une famille allemande aisée, passionné par la visite des volcans, sont un prétexte pour l’écrivaine émiratie de nous emmener, avec douleur, à la recherche de soi, de la paix intérieure…

 

L’histoire est en apparence simple : cédant aux caprices de leur enfant voulant visiter le célèbre volcan indonésien Krakatoa, les parents décèdent dans un tragique accident de la circulation. C’est le commencement d’une existence mouvementée de l’enfant. Culpabilisant, en dépit de son jeune âge, Lucas ne réussira jamais à éteindre cette douleur qui le martyrise. D’où ses questionnements relatifs à la foi, à la destinée… Un itinéraire philosophique, quasiment métaphysique, jalonné de vacillements, de chutes, de désarroi. Un cheminement, en fait, qui ne s’arrêtera pas. N’est-ce pas là toute la complexité humaine ? L’auteure, ancienne étudiante de l’université du Bahreïn, a échafaudé les tréteaux de son histoire dans un village allemand où Lucas, face à ses douloureux souvenirs, malgré l’évolution du temps, peine à effacer des images qui lui semblent indélébiles.

Paradoxalement, en choisissant Krakatoa, (une fiction de 215 pages, éditée chez la Maison arabe des sciences et des éditeurs au Liban) comme lame de fond à son livre, Mahra expulse toute sa violence intérieure pour tenter de rencontrer son destin, recouvrer la paix de son âme, la réconciliation avec soi-même. Une lutte intérieure qui s’atténuera quelque peu lorsque surgit dans la vie de Lucas, devenu adulte, un Algérien du nom Khaled qui personnifie la foi, la croyance, la délivrance d’un poids psychique longtemps porté…  Khaled, un personnage fictif que Mahra a tenu à imaginer pour rendre une sorte d’hommage à la personnalité (forte) des Algériens… leur générosité, leur patience, leur foi tout simplement.  Un récit époustouflant décrivant la condition humaine avec talent. A lire…

Published in Articles à Lire

L’initiative Global Entrepreneurship Algeria (GEW Algeria 2013) organise la 3e édition de la Semaine de l’entrepreneuriat dans le cadre Partenariat nord-africain pour les opportunités économiques (Napeo).

 

L’édition 2013 devrait être, selon ses concepteurs, «un grand moment d’échange, de partage et d’apprentissage autour de la création d’entreprise». Le rendez-vous vise également à «encourager les initiatives, permettant la mise en place de passerelles entre les nombreux jeunes talents porteurs de projets et des professionnels bénévoles qui prêteraient leur temps et leur expertise afin de mettre les jalons d’un réseau national de compétences».

 

Les talents ciblés par cette initiative, selon Fatiha Rachedi, responsable du projet et membre du Napeo Algeria, se situent dans diverses sphères comme «les entreprises, grandes et petites, les laboratoires de recherche universitaires, les chercheurs et les inventeurs indépendants, et les collectivités locales». Mme Rachedi, qui animait, hier, une conférence de presse au siège d’El Watan, a indiqué que pas moins de 250 partenaires prendront part à l’événement qui se déroulera du 18 au 24 novembre 2013 autour de 1000 activités dont les journées entrepreneuriales, les ateliers de mentorat, les startup week-end, les sessions de l’entrepreneuriat féminin, les workshops des technologies propres et les ateliers de l’éveil entrepreneurial.

 

Un large public est ciblé par ces activités, dont les entrepreneurs à travers les chambres de commerce et les organisations patronales, les stagiaires des centres de la formation professionnelle, les étudiants, les écoliers, les collégiens,  les lycéens, les chercheurs, les associations et les clubs scientifiques. En attendant le déroulement de ce programme, le Napeo Algeria, présidé par Mehdi Bendimerad, organise d’ores et déjà pour la seconde année consécutive, le concours national des meilleurs business plan intitulé «Start-up Challenge».

 

Ce concours, axé sur les volets de l’entreprise innovante, les dynamiques territoriales, les technologies propres et le développement durable, et les industries créatives, vise à «stimuler et promouvoir l’initiative entrepreneuriale, à mettre en lumière et récompenser des projets et à valoriser le rôle de l’accompagnement dans le processus de création d’entreprises». Il tend également à «détecter et faire émerger les porteurs de projets de création d’entreprises viables et de soutenir les meilleurs d’entre eux par un accompagnement adapté et une aide financière».

Les candidats au Start-up Challenge peuvent concourir dans les thématiques : «Entreprise innovante», «Dynamiques territoriales», «Technologies propres et développement durable» et «Industries créatives». Selon les explications fournies hier, «les 84 meilleurs candidats bénéficieront d’une formation et d’un accompagnement pour la création de leur entreprise dans l’objectif de contribuer concrètement au développement de la nouvelle activité créée par des conseils personnalisés au créateur».
Les résultats du Start-up Challenge seront annoncés durant la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat prévue du 16 au 24 novembre 2013. Les jeunes intéressés peuvent s’inscrire jusqu’au 20 octobre 2013 sur le site www.startupchallenge-dz.com afin de soumettre un business plan.

Published in La Revue de Presse

Le président de la Société algérienne d'oncologie  médicale (SAOM), le Pr. Kamel Bouzid, a affirmé que le nombre de personnes  atteintes de cancer en Algérie évoluera au même rythme que celui des pays avancés  durant les cinq prochaines années.

Published in Articles à Lire

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Septembre 2013 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

En ligne

Nous avons 403 invités et aucun membre en ligne

Université Frères Mentouri Constantine 1

Université Frères Mentouri - Constantine 1 BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71