Le Haut Conseil de la Langue Arabe honore le professeur Mohamed Bourenane : L’obligation de croire au génie algérien

Rate this item
(0 votes)

         Le Haut Conseil de la langue arabe a honoré, hier, au siège de son département, le chercheur algérien Mohamed Bourenane, membre de l’Académie scientifique de Suède. Ce professeur émérite, faut-il le rappeler, est spécialisé en physique quantique, en mathématiques, en informatique et en nouvelles technologies. En présence d’une assistance nombreuse, majoritairement des chercheurs et d’anciens ministres et hommes politiques, le président du Haut Conseil de la langue arabe a indiqué, de prime abord, que cet hommage est un signe de reconnaissance à un enfant de l’Algérie dont le halo a brillé dans un pays développé comme la Suède, de par son potentiel et son génie. Faisant partie de son programme d’activité «Personnalité et parcours», le Haut Conseil de la langue arabe a offert son pupitre a un scientifique célèbre aux pays scandinaves, et il a, entre autres, mis l’accent sur la particularité du génie algérien dans le domaine scientifique. De son côté, le professeur honoré a insisté, à maintes reprises lors de son allocution, sur la nécessité d’investir dans les ressources humaines, de donner toutes les opportunités aux jeunes et, surtout, de croire au génie algérien qui a donné ses fruits dans plusieurs disciplines, et partout dans le monde. «J’ai appris que 1.5 million d’Algériens fréquentent les instituts et les campus universitaires, et que presque 10 millions sont inscrits dans les différents paliers de l’école. La jeunesse algérienne est créative. Il faut éveiller en elle l’esprit du savoir», a-t-il indiqué. Professeur émérite à Stockholm, l’enfant de Laghouat a réussi à imposer le respect dans le pays du Prix Nobel. Il a mis en exergue la politique de certains pays émergents qui profitent de l’expérience et du génie de leurs chercheurs et scientifiques établis à l’étranger. «Des pays émergents, comme le Brésil, la Pologne ou la Chine ont établi une politique fructueuse. Elle consiste à faire appel à sa diaspora intellectuelle, tout en lui fournissant tous les moyens matériels et les bonnes conditions de travail, ainsi qu’un cadre juridique pour travailler dans les meilleurs circonstances», a-t-il fait savoir. Revenant sur sa spécialité, le chercheur a souligné que l’Algérie dispose de tous les moyens pour suivre l’évolution de la technologie, en ce qui concerne les sciences de la physique quantique. «Il faut savoir que la physique quantique et l’informatique quantique sont la pierre angulaire de la technologie de l’information et de la communication. Il s’agit, en fait, de l’avenir des sciences et de la matière grise du développement des nations. L’Algérie a tous les moyens pour dire son mot dans ce domaine prometteur», a-t-il encore noté. Mohamed Bourenane a insisté, par ailleurs, sur l’obligation d’initier les enfants aux recherches scientifiques, à commencer par la petite famille, l’école avec ses différentes activités, ainsi que les activités du mouvement associatif. Une manière pour lui pour faire aimer aux enfants «les sciences et la découverte, en sus de l’art et du football». Il a rappelé, en somme, l’obligation d’avoir un grand sens du nationalisme pour servir son pays. Kader Bentounès

Read 6671 times

Les agences de recherche

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Mars 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Rechercher sur le site

En ligne

Nous avons 628 invités et aucun membre en ligne

Université Frères Mentouri Constantine 1

Université Frères Mentouri - Constantine 1 BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71