LA CONSTITUTION ALGÉRIENNE FAIT SON ENTRÉE À L'UNIVERSITÉ D'OXFORD La consécration!

Rate this item
(0 votes)

La Loi fondamentale du pays a été publiée dans l'Encyclopédie universelle des Constitutions (Constitutions of the Countries of the World), éditée par les presses de la prestigieuse université britannique.

Un simple hasard de l'Histoire? Si c'est le cas, il confirme qu'il est un metteur en scène hors pair. La Constitution algérienne fait en effet son entrée à l'université d'Oxford pratiquement à la veille de la célébration du 62ème anniversaire du déclenchement de la révolution qui a permis plus de sept années plus tard au pays d'accéder à son indépendance. Un cadeau fabuleux! La Loi fondamentale du pays a été publiée dans l'Encyclopédie universelle des Constitutions (Constitutions of the Countries of the World), éditée par les presses de la prestigieuse université britannique. Une consécration internationale pour un texte qui n'a pas fait l'unanimité au niveau national. Au sein de l'opposition notamment, qui a refusé de prendre part aux consultations qui ont précédé sa rédaction finale. La nouvelle Loi fondamentale a été votée en définitive par le Parlement. Un ensemble de textes juridiques est venu renforcer l'exercice de la démocratie, la consécration de la liberté d'expression, des droits de l'homme, l'alternance au pouvoir et élever tamazight au rang de langue officielle. L'annonce avait été faite à la nation par le président de la République. «M'appuyant sur la Constitution, j'userai du droit qu'elle me confère pour demander au Parlement de réviser l'ensemble de l'arsenal législatif sur lequel reposent les règles de l'exercice démocratique et le libre choix des citoyens», avait déclaré Abdelaziz Bouteflika dans un discours mémorable prononcé le 15 avril 2011. «Conscient de la responsabilité qui m'incombe, fort de votre soutien et soucieux de préserver l'équilibre des pouvoirs, j'oeuvrerai à introduire des amendements législatifs et constitutionnels en vue de renforcer la démocratie représentative dans notre pays», avait indiqué le premier magistrat du pays. Ce fut chose faite le 7 février 2016. La nouvelle Constitution venait d'être adoptée. Huit mois plus tard. Presque par effraction, sans crier gare: «La Loi fondamentale algérienne a fait ainsi son entrée, en octobre 2016, dans le cercle restreint des Constitutions des pays africains et arabes publiées par les presses de l'université d'Oxford, un département de l'université du même nom et la plus importante maison d'édition universitaire au monde», est-il écrit dans une dépêche de l'APS datée d'hier. Rien n'a été occulté. Les événements dramatiques qui ont jalonné la jeune histoire du pays, la genèse de sa Constitution ont été consignés dans une note introductive rédigée par le professeur de droit Mohamed Bousoltane, à la demande de la prestigieuse université britannique. Le document d'une cinquantaine de pages décrit la transition d'un Etat socialiste et d'un système de parti unique vers «la première et authentique expérience démocratique dans le Monde arabe», soulignent les presses de l'université d'Oxford. Les évènements d'Octobre 1988, le référendum pour l'adoption de la Constitution de 1989 qui avait introduit le multipartisme, l'expérience des premières élections législatives pluralistes en 1991, «l'échec du processus démocratique au début des années 1990» et la révision constitutionnelle de 1996 qui a donné naissance à un Parlement bicaméral et un régime semi-présidentiel, les révisions constitutionnelles de 2002 et 2008 qui étaient destinées à «renforcer les libertés en général et l'égalité, notamment celle des genres», et la révision constitutionnelle de 2016 sont retracés. «Le caractère social de l'Etat, le rapport entre l'islam et l'Etat et la signification particulière des principes relatifs à la religion et la liberté de conscience et l'égalité, ainsi que la révision (constitutionnelle) de 2008 qui consacre le droit des femmes de participer à la vie politique», sont soulignés dans le préambule indique l'éditeur. Des étapes qui montrent tout le cheminement emprunté par l'Algérie pour sortir des nuits noires à la lumière...

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      M.T.

Read 9382 times

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Juillet 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

En ligne

Nous avons 367 invités et aucun membre en ligne

Université Frères Mentouri Constantine 1

Université Frères Mentouri - Constantine 1 BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71