تعزية

Published in Actualités et Informations novembre 19 2020

بلغنا خبر وفاة الأستاذ الدكتور رمرام محمد، أستاذ بكلية علوم التكنولوجيا قسم الالكترونيك جامعة الاخوة منتوري قسنطينة1.

وعلى إثر هذا المصاب الجلل تتقدم اسرة جامعة الإخوة منتوري قسنطينة 1. بالتعازي الخالصة لكافة اسرة الفقيدة، راجية من المولى عز وجل ان يتغمد روح الفقيدة بواسع رحمته وان يلهم ذويها الصبر والسلوان. 

 إن لله وإن إليه راجعون


 الترشح للماستر  2020 خاص بالدفعة المتخرجة ليسانس ل م د 2020 يبدأ الترشح من 17 نوفمبر 2020 حتى 24 نوفمبر 2020 عبر الخط https://apps.umc.edu.dz/candidature/inscription/ ، بالنسبة للفئات الأخرى يكون الترشح عبر منصة أخرى إبتدءا من 22 نوفمبر يتم الإعلان عنها في الأيام القادمة 
Les candidatures au Master 2020 pour la promotion sortante licence LMD 2020 débuteront à partir du 17 Novembre 2020 jusqu'au 24 Novembre 2020 exclusivement en ligne à l'adresse https://apps.umc.edu.dz/candidature/inscription/, pour les autres catégories les candidature seront à partir du 22 Novembre 2020 sur une autre plateforme qui sera annoncée les jours à venir. 
 
 
 
 

Cette circulaire fixe les situations pour lesquelles  les chefs d'établissement d'enseignement supérieur sont habilités à traiter les cas particulier d'inscriptions et de changement d'affectation interne et externe, ainsi que la prise en charge des bacheliers 2020 n'ayant pas parachevé les formalités de la phase 2 des préinscriptions, et ceux n'ayant accomplis aucune formalité de préinscriptions.

Consulter la circulaire en PDF 

 


Condoléance

Published in Actualités et Informations novembre 10 2020

بلغنا خبر وفاة الأستاذ الدكتور حفيظ عاشور ، أستاذ بكلية الحقوق جامعة الاخوة منتوري قسنطينة1.

وعلى إثر هذا المصاب الجلل تتقدم اسرة جامعة الإخوة منتوري قسنطينة 1. بالتعازي الخالصة لكافة اسرة الفقيدة، راجية من المولى عز وجل ان يتغمد روح الفقيدة بواسع رحمته وان يلهم ذويها الصبر والسلوان. 

 إن لله وإن إليه راجعون



Argumentaire et motivation du colloque

La pandémie de la Covid 19 a chambardé le monde. Le nombre de décès selon les chiffres de l’OMS, et, à l’heure où nous écrivons cet argumentaire, s’élève à près de 1million. Une deuxième vague sévit à nouveau dans toute l’Europe qui a réouvert entre autres toutes les infrastructures universitaires fermées depuis plusieurs mois.

Un bilan lourd de conséquences. Des habitudes ont changé et des pratiques aussi. Dans le secteur de l’enseignement supérieur, responsables, employés, enseignants et étudiants se sont retrouvés face à une situation délicate et imprévue. Il fallait problématiser le degré d’urgence dans ce contexte épidémiologique de grande envergure avec des questions essentielles comme : « que faire ? Comment faire ? Où et quand le faire ? » Devant un tel désarroi et pour faire face à cette crise, des stratégies de gestion de crise ont été proposées par le Ministère de l’Enseignement supérieur (Note n°288/2020 du 29 février 2020 ; n° 416/2020 du 17 mars 2020 ; n°444/2020 du 23 mars 2020, note n°898/2020 du 26 août 2020) basées essentiellement sur les technologies de l’information et de la communication comme issue alternative et notamment l’apprentissage en ligne comme nouvelle forme d’enseignement.

L’objectif est de garantir la continuité pédagogique et d’éviter le décrochage des étudiants. Lors de la mise en œuvre de ces orientations, des questions attenantes, couvraient des champs de réflexion engageant une multitude d’acteurs associés à l’exploitation des TIC aux fins de l’enseignement et de la formation, avec comme préoccupations majeures : quelle technologie peut répondre à la demande et aux exigences de la situation ? Avons nous suffisamment de tuteurs pour accompagner, orienter les étudiants ? Il est clair que dans une telle situation nous avons besoin de tuteurs et non d’enseignants. Les étudiants sont-ils prédisposés à étudier à distance ? Si-non, comment les sensibiliser ? Que faire avec les apprenants en situation de « fracture numérique » ? Quelles stratégies d’interventions adopter et pour combien de temps ?

Après plusieurs mois de tentatives (période de confinement), et ce en dépit du fossé numérique et autres écueils, les étudiants, initiés aux TIC pourraient développer des compétences complémentaires : exploiter les technologies de l’information dans leur formation et dans la recherche ; adopter une démarche contributive pour se former ; rentabiliser leur présence sur internet. Sur ce plan, la crise n’est pas vaine, elle est matière à penser. La prise de conscience est tous azimuts et constitue une opportunité pour les décideurs, les enseignants et les étudiants pour repenser l’enseignement et l’apprentissage quitte à rompre avec le modèle conventionnel.

La communauté universitaire se prépare à faire face à ces mutations. À la lumière de ce qui précède, les chercheurs universitaires sont invités à contribuer à ce colloque, à partager leurs expériences afin de dresser le bilan, connaitre les incidences d’une telle crise sur l’enseignement au supérieur car nous avons tiré des enseignements et c’est là où réside réellement la part de créativité puisque par manque de stratégies anticipantes, chaque acteur s’est démené pour tenter de réussir dans ce nouveau contexte. Les outils sont certes là mais les procédés et les approches sont personnels et inventifs. Les interventions se pencheront principalement sur l’apprenant, sur ses préoccupations, ses gestes et stratégies d’apprentissage via le Net et les technologies de l’information en ces temps de pandémie.

Les objectifs du colloque

 Face à la Covid 19, l’enseignement supérieur est mis à l’épreuve, c’est dans ce contexte que des chercheurs vont être réunis dans le but de :

-Mettre l’accent sur quelques aspects liés à l’impact de la Covid-19 sur l’enseignement supérieur.

-Porter un regard analytique sur les solutions, les mesures et les pratiques adoptées par les différents acteurs de l’enseignement supérieur, nous citons à juste titre le téléenseignement, fortement plébiscité comme alternative d’enseignement/apprentissage pour contrer la pandémie Covid-19.

-Partager entre chercheurs des expériences d’enseignement à distance et dresser un premier bilan.

-Discuter des défis à relever.

Pour plus de détails consulter l'appel complet au format PDF


Du nouveau pour la 44ème session de la CUN : le dépôt des candidatures doit se faire en ligne sur le site : https://progres.mesrs.dz/webgrh
- Tout enseignant(e) concerné(e) par le dépôt d'une candidature  sur PROGRES doit avoir son compte PROGRES et il doit avoir aussi son rôle. A cet effet, il est demandé aux enseignant(e)s concerné(e)s d'envoyer un  mail à Dr. CHEHILI Hamza Responsable PROGRES: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et en mettant en copie (cc) le Vice-rectorat PG:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour demander la création d'un compte PROGRES et l'attribution du rôle ou bien si l'enseignant (e) a déjà un compte PROGRES fonctionnel, il (elle) demandera uniquement l'attribution du rôle.
 
 
 
NB/ Une vidéo de démonstration sur Youtube : https://youtube/tg8PizMrHHM 
 
Urgence signalée : Le dernier délai de soumission des candidatures est fixé au Jeudi 12/11/2020
 
 

Foire aux questions

Question : C’est quoi la différence entre des études à l’Université et des études en Centre Universitaire ou encore dans une Ecole Supérieure?

Réponse :

L’Université est un établissement de formation supérieure pouvant accueillir de grands effectifs d’étudiants, répartis dans des facultés, instituts et des départements. On y retrouve plusieurs domaines et filières de formation, ainsi que des formations en sciences médicales et vétérinaires.

Le Centre Universitaire est un établissement dispensant diverses formations avec un effectif d’étudiants moins important que celui de l’Université. Les formations dispensées sont réparties dans des instituts et des départements.

La formation dans les écoles supérieures se décline, par domaine, en deux étapes. La première se caractérise par deux années de formation en classe préparatoire. La deuxième étape constitue le deuxième cycle des écoles supérieures qui se prépare en trois (03) années.  L’accès au second cycle des Ecoles Supérieures est conditionné par la réussite au concours national.

 

Question : Il y a une panoplie d’offres de formation, comment s’organisent-elles ?

Réponse : Dans l’Enseignement Supérieur, il existe, au total, quatorze (14) domaines de formation et des formations classiques (Sciences médicales, Sciences vétérinaires, Ecoles Normales Supérieures). Ils se déclinent en filières et spécialités. Les différents cursus de formation se présentent comme suit :

  1. Licence (BAC + 3) qui se construit à partir de l’un des trois parcours ci-dessous :

Formation à Recrutement Local ou Régional construite à partir d’un socle commun de domaine ou de filière, se poursuivant par une spécialisation au choix selon le classement par ordre de mérite ;

Filière à Recrutement National donnant accès directement à une filière qui se décline en une ou plusieurs spécialités ;

Formations professionnalisantes dispensées dans les Départements ou dans les Instituts des Sciences et Techniques Appliquées (ISTA) des EES. Ces formations sont co-construites avec les secteurs utilisateurs et offrent à leurs diplômés la possibilité d’acquérir des compétences académiques et professionnelles à même de les rendre rapidement opérationnels. Elles sont appelées à couvrir les besoins du secteur tertiaire (services, commerces…) et du secteur secondaire (transformation, production de biens…).

Les ISTA’s sont des espaces universitaires spécifiques, au sein de l’université, consacrés exclusivement à des formations BAC + 3.

  1. Master à Cursus Intégré de Licence (BAC + 5 sanctionné par deux diplômes – Licence et Master) qui correspond à une spécialité donnée dès la première inscription. Il est à noter que seuls les étudiants inscrits dans ce type de parcours peuvent poursuivre la formation du Master correspondant.
  2. Classes préparatoires de deux (02) années dans les écoles supérieures sanctionnées par un concours national d’accès au second cycle des écoles supérieures. Ce concours revêt un caractère classant et sanctionnant. Après la validation des deux années d’étude dans les classes préparatoires, l’accès au second cycle des écoles supérieures est conditionné par la réussite au concours, dont les modalités seront fixées par voie réglementaire. Les classes préparatoires sont rattachées à sept domaines : Sciences et Technologies (ST) ; Sciences Economiques, de Gestion et Commerciales (SEGC) ; Sciences de la Nature et de la Vie (SNV) ; Mathématiques et Informatique (MI) ; Sciences Humaines et Sociales (SHS) ; Droit et Sciences Politiques (DSP) et Architecture, Urbanisme et Métiers de la Ville (AUMV).
  3. Les filières des Sciences Médicales.
    5. La formation en Sciences Vétérinaires.
    6. Les Ecoles Normales Supérieures (ENS). Ces écoles assurent des parcours dédiés à la formation des formateurs au profit du secteur de l’Education Nationale. Il s’agit des trois paliers :

Professeur de l’Enseignement Primaire (PEP) ;

Professeur de l’Enseignement Moyen (PEM) ;

Professeur de l’Enseignement Secondaire (PES).

Question : Comment se fait l’orientation des bacheliers ?

Réponse : L’orientation vers l’enseignement et la formation supérieurs repose sur les quatre paramètres suivants :

Les vœux exprimés par le titulaire du baccalauréat ;

La série et les résultats du baccalauréat (moyenne générale obtenue au baccalauréat et conditions complémentaires dans certains cas) ;

Les capacités d’accueil des établissements d’enseignement et de formation supérieurs ;

Les circonscriptions géographiques.

Ce classement se fait sur la base de la moyenne générale obtenue au baccalauréat. Cependant, des conditions complémentaires de préinscription sont exigées pour l’accès aux classes préparatoires et à certains domaines et filières de formation. Une moyenne générale minimale au baccalauréat est exigée pour participer au classement donnant accès aux domaines ou filières de formation ou aux classes préparatoires.

Question : C’est quoi la différence entre la moyenne minimale de participation au classement qui figure sur la Circulaire n° 01 et les moyennes minimales issues du traitement informatique des fiches de vœux ?

Réponse : La moyenne minimale de participation au classement qui figure sur la Circulaire n° 01 est la moyenne générale que tu as obtenu au baccalauréat et qui te permet d’ouvrir droit au classement d’accès à une certaine formation. Quant à la moyenne minimale qui te permettra de t’inscrite, elle est issue du traitement informatique des fiches de vœux. Elle est fixée en fonction du ratio des places pédagogiques disponibles par rapport aux demandes exprimées. Par exemple, si tu obtiens une moyenne générale au baccalauréat de 12,42 et que la circulaire 2020-2021 précise que pour participer au classement de la formation à laquelle tu souhaites postuler, il faut avoir une moyenne générale du baccalauréat supérieure ou égale à 12/20, alors tu peux participer au classement mais cela ne te garantit pas une inscription. En effet, lorsque le quota de l’établissement est atteint, la dernière moyenne du candidat retenu définira la moyenne minimale d’accès à cette formation. Si elle est supérieure à 12,42, tu ne pourras pas t’inscrire. Par contre, si elle est inférieure ou égale à 12,42, alors tu pourras t’inscrire. Félicitations !  

Question : Et c’est quoi les moyennes minimales nationales ?

Réponse : C’est toujours le principe de la moyenne minimale de participation au classement sauf qu’elle est la même pour une filière à l’échelle nationale. Une seule filière est concernée, celle des sciences médicales.

Question : Comment choisir une formation supérieure ?

Réponse : Tu peux consulter les différents parcours de formation sur le Portail du Bachelier http://bac2020.mesrs.dz. Tu y trouveras, entre autres, une carte géographique de l’Algérie sur laquelle figure l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur. En cliquant sur un établissement, tu peux obtenir des informations sur toutes les formations qui y sont dispensées. Tu pourras même y voir les choix de spécialités qui s’offriront à toi à partir de la deuxième ou troisième année universitaire si tu choisis une formation donnée. L’application «TESDJILCOM 2020» t’offre aussi des informations à ce sujet. Installe-là sur ton portable.

Question : Comment obtenir de l’information (la circulaire, le guide, etc.) ?

Réponse : Tu consultes les sites www.mesrs.dz et le Portail du Bachelier http://bac2020.mesrs.dz. Tu y trouves la circulaire d’orientation des nouveaux bacheliers 2020le guide du bachelier, le lien vers l’application «TESDJILCOM 2020» et toute autre information utile.

Question : J’ai appris que l’inscription se fait en ligne, où est-ce que je peux la faire ?

Réponse : Cette opération peut être effectuée de n'importe quel lieu disposant d'une connexion Internet.  Nous te conseillons fortement d’accomplir toi-même et de manière rigoureuse cette opération.

Question : J’ai obtenu mon BAC algérien en Octobre 2020, comment m’inscrire ?

Réponse : L’inscription se déroule selon trois principales étapes.

Premièrement : : Il y a d’abord l’opération de préinscription qui commence le 24 octobre 2020 et prend fin le 26 octobre 2020. Avant de procéder à la préinscription, il faut bien se documenter en consultant la Circulaire n°1 fixant les moyennes minimales sur les sites http://bac2020.mesrs.dzwww.mesrs.dz. Une fois imprégné de l’ensemble des documents, tu accèdes au site www.orientation.esi.dz et tu consultes toutes les filières qui te sont permises ("mes filières autorisées").

Tu peux commencer ensuite à remplir ta fiche de vœux en choisissant parmi ces formations autorisées. Tu dois faire figurer, par ordre de préférence décroissant, de six (06) choix au minimum à dix (10) choix au maximum possibles en mentionnant dans tes choix au moins  deux parcours de formation de Licence à recrutement local ou régional dispensés dans un EES. Tu dois ensuite confirmer ta préinscription entre le 27 et le 28 octobre 2020.

A ce stade de ta préinscription, il t'est encore possible de modifier ta précédente fiche de vœux. Dans ce cas, c'est la fiche de vœux modifiée qui est prise en considération pour ton orientation.

Deuxièmement :

Dès que les résultats de l’affectation seront mis en ligne le 05 novembre 2020 au soir, tu confirmes en ligne ton affectation.

Si tu es orienté vers le domaine des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS), tu dois te présenter à ton établissement d’affectation muni d'un certificat médical selon le rendez-vous indiqué sur ta fiche d’affectation.

Si tu es orienté vers les Écoles Normales Supérieures (ENS), tu dois te présenter à ton établissement d’affectation pour un test ou un entretien selon le rendez-vous indiqué sur ta fiche d’affectation.

Si tu as opté pour un entretien délocalisé, tu dois prendre attache avec ton établissement d’affection pour l’organisation pratique de ton entretien

Troisièmement : L’inscription définitive se déroule du 08 au 18 novembre 2020 en accédant à la plateforme PROGRES via le lien suivant: https://progres.mesrs.dz/webetu.

Le paiement des droits d’inscription fixé à 200 DA se fait soit en ligne avec la carte EDAHABIA toujours au lien: https://progres.mesrs.dz/webetu, ou bien dans un bureau de poste.

 

 

Question : : J’ai effectué mes choix mais je n’en ai obtenu aucun, que dois-je faire ? 

Réponse : : Dans ce cas tu es concerné par la 2ème opération qui s’étalera du 06 au 08 novembre 2020. Tu dois renseigner une fiche de vœux avec 06 choix seulement et de la même manière que la 1ère phase. Tu prendras connaissance du résultat de ton affectation le 13 novembre 2020 au soir. 

 

Question : J’ai échoué à l’entretien d’accès aux ENS, qu’est-ce que je fais ?

Réponse : Dans ce cas, tu seras orienté automatiquement à ton  choix suivant, non soumis à un test, pour lequel tu satisfais à la moyenne minimale. 

Question : Je suis titulaire d’un Baccalauréat spécifique (Lycée Bouamama), comment m’inscrire ?

Réponse : Tu es dispensé de la procédure de préinscription et d’orientation en ligne. Tu procèdes à ton inscription définitive directement au niveau d’un établissement d’enseignement supérieure de ton choix du lundi 08 au 18  novembre 2020. Cela-dit, tu restes soumis aux mêmes conditions d’accès aux formations tel qu’édicté sur la Circulaire du Bachelier 2020-2021 et selon les moyennes minimales téléchargeable sur le site. En consultant la page 08 de ladite Circulaire, tu trouveras la correspondance avec ta série du BAC. Tu peux choisir une formation selon cette correspondance et en fonction des conditions d’accès et des moyennes minimales.

Question : Je suis titulaire d’un BAC algérien antérieur à 2020 et je n’ai jamais eu d’inscription universitaire, comment m’inscrire ?

Réponse : Tu peux déposer, à partir du 08 Novembre 2020, une demande d’inscription auprès de l’établissement d’enseignement supérieur de ta circonscription géographique de rattachement (là où tu as obtenu ton BAC). Tu dois tenir compte des conditions pédagogiques et de la moyenne minimale d’accès à la filière ou au domaine de formation de l’année d’obtention de ton baccalauréat et ce dans la limite des places pédagogiques disponibles. La prise en charge de ta demande est du ressort exclusif de l’établissement concerné. Ta demande ne se traite pas au niveau du MESRS.

Question : Je suis titulaire d’un BAC algérien antérieur à 2020 et je me suis inscris dans un établissement sans étudier. Puis-je reprendre mes études ?

Réponse : : La prise en charge de cette demande est du ressort exclusif de l’établissement concerné. Il faut que tu te rapproches de ton établissement et non pas du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Question : Je suis un algérien titulaire d’un Bac étranger en 2020, comment m’inscrire ?

Réponse : 

Tu dois avant tout, procéder à une demande d’équivalence en ligne de ton diplôme sur le lien suivant : https://www.mesrs.dz/les-equivalences. Une fois l’attestation d’équivalence délivrée, tu peux formuler ta candidature du 05 au 30 novembre 2020, en créant un compte sur la plateforme PROGRES (interface algérien titulaire d’un bac étranger): https://progres.mesrs.dz/webetrangers

Tu y introduiras ton dossier scanné et tu exprimes six  (06) choix soumis aux mêmes conditions d’accès aux formations tel qu’édicté sur la Circulaire du Bachelier 2020-2021 et selon les moyennes minimales téléchargeables sur le site. Deux de ces six (06) choix exprimés doivent impérativement être des licences à recrutement local ou régional.

Une fois ton orientation obtenue en ligne, tu te présentes à ton établissement d’affectation muni de ton numéro de dossier.

 

Question : Je suis titulaire d’un BAC étranger antérieur à 2020 et je n’ai jamais eu d’inscription universitaire ni participé au test d’accès de l’année antérieure, comment m’inscrire ?

Réponse :

Il faut impérativement que tu obtiennes l’équivalence de ton diplôme dont la demande peut être faite en ligne en consultant le lien suivant : https://www.mesrs.dz/fr/les-equivalences.

La procédure est très simple. Une fois l’attestation d’équivalence obtenue, tu peux, au titre de l’année universitaire 2020-2021, déposer une demande d’inscription auprès d’un établissement d’enseignement supérieur à partir du 08 novembre 2020, selon les conditions pédagogiques et la moyenne minimale d’accès à la filière ou au domaine de formation de l’année d’obtention de leur baccalauréat et ce dans la limite des places pédagogiques disponibles. La prise en charge de cette demande est du ressort exclusif de l’établissement concerné. Ta demande ne se traite pas au niveau du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Question : Je suis titulaire d’un Baccalauréat algérien 2020. J’ai été orienté vers un établissement qui ne me plait pas. Je veux procéder à un changement d’affectation vers un autre établissement en gardant la même formation. Est-ce possible ?

Réponse : Cela dépend, d’une part, des conditions d’accès à cette formation et, d’autre part, des places pédagogiques disponibles. Pour obtenir la réponse, il faut que tu te rapproches de l’établissement concerné et non pas du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Question : Je suis titulaire d’un Baccalauréat algérien 2020. J’ai été orienté vers un établissement qui me plait beaucoup, mais je veux procéder à un changement d’affectation vers une autre formation. Est-ce possible ?

Réponse : Cela n’est pas possible si tu as obtenu l’un de tes 10 choix.

Question : Je veux choisir une formation qui est dispensée dans un établissement loin de chez moi, est-ce que je peux bénéficier d’un hébergement ?

Réponse : Oui, tu trouveras toutes ces informations sur le site http://bac2020.mesrs.dz.




Page 1 sur 55

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

 

Anvredet

 

Atrst

 

Atrss

 

Atrssh

 

Atrsnv

 

Atrbsa

 

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Novembre 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

En ligne

Nous avons 1144 invités et aucun membre en ligne

Université Frères Mentouri Constantine 1

Université Frères Mentouri - Constantine 1 BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71